Depuis le début de mon man­dat de dépu­té euro­péen, je réclame la créa­tion d’une com­mis­sion au sein du Parlement pour lut­ter contre le ter­ro­risme. J’ai d’ailleurs écrit dans Causeur le 9 mars au sujet du retour des dji­ha­distes de natio­na­li­té fran­çaise, un sujet qui me tient par­ti­cu­liè­re­ment à cœur :

« Les dji­ha­distes sont d’ailleurs la face émer­gée d’un pro­blème isla­miste très large qui touche une grande par­tie de la jeu­nesse. La jeune Mila ou Samuel Paty n’ont pas été conspués que par des ter­ro­ristes. Ils l’ont été par des indi­vi­dus esti­mant leur pra­tique reli­gieuse normale.

Ce sont ces indi­vi­dus qui ins­tallent un cli­mat isla­miste dans des pans entiers du ter­ri­toire, avec la béné­dic­tion de mili­tants ancien­ne­ment sym­pa­thi­sants du GIA ou d’autres groupes radi­caux. Ils ont conduit des femmes fran­çaises à rejoindre la Syrie en 2015, à l’exemple de cette femme conver­tie à l’islam et mariée à un dji­ha­diste, aujourd’hui atteinte d’un can­cer du côlon et que sa mère veut rapa­trier. La détresse mater­nelle est com­pré­hen­sible, mais la France ne peut pas se per­mettre ces rapa­trie­ments. Tous ceux qui se sont ren­dus cou­pables d’intelligence avec l’ennemi et de haute-tra­­hi­­son doivent être jugés et rete­nus dans les pays où ils ont com­mis leurs méfaits. Nous avons déjà assez à faire ici. »

Lisez la suite sur Causeur.fr : Non au retour des dji­ha­distes sur le sol français !